Analyse de données à l’hôtel Messeyne: un contrôle à tout niveau

L’hôtel Messeyne est un 4 étoiles situé à Courtrai, en Belgique. Il est géré par Siegfried Beeckaert qui, avec sa belle-famille, dirige également le Square Hotel, un trois étoiles tendance, et le complexe Studio K qui accueille des clients pour des plus longs séjours. Au total, ce sont environ 60 chambres, un restaurant gastronomique, un salon et une terrasse. Siegfried récolte où il peut les données les plus précises pour garder une vue d’ensemble sur son affaire.

À quoi ressemble votre journée type?

Le matin, je regarde les rapports de la veille. Pour contrôler les additions, les factures et les différentes tables. Le système pour le restaurant est très global et facile d’un point de vue comptabilité. Aujourd’hui, nous devons encore encoder une partie des tickets dans le système PMS, mais ce ne sera plus le cas quand nous aurons couplé notre système Lightspeed à ce PMS.

Avant de connaître Lightspeed, on travaillait avec un système de caisse lent, duquel je ne pouvais sortir aucun rapport. Je ne dois plus rien analyser personnellement aujourd’hui, mais j’ai pourtant plus de contrôle. Et ce qui me prenait une heure avant me prend dorénavant dix minutes.

À quoi vous sert l’analyse de données?

Littéralement, à tous les niveaux. Je détermine les prix et les menus sur base des chiffres de vente. J’ai une vue sur les stocks et je peux gérer les horaires de mon personnel sur base des heures creuses et des heures pleines. C’est ce genre d’infos que j’utilise à tout niveau.

Un exemple précis?

Je sais précisément combien et quels produits j’ai vendus au bar, au restaurant et à toutes les tables. Aujourd’hui, je vois par exemple noir sur blanc que le turbot plait. Ce qui me permet facilement de m’entretenir avec le chef sur les achats et les menus.

Aimeriez-vous en savoir plus ?

Voyez comment certains établissements utilisent ces données

Quand vous avez choisi notre système, qu’est-ce qui était important à vos yeux?

Siegfried BeeckaertLa facilité d’utilisation, surtout. La disposition des tables change tous les jours dans un hôtel, par exemple. Un groupe de 14 ou 7 tables de deux: je modifie mon plan facilement! Et le système s’avère simple, même pour les collaborateurs qui ne l’ont jamais utilisé auparavant. Avant de commencer, nous avons contacté des collègues qui travaillaient avec les systèmes Lightspeed. C’est un investissement, donc je voulais bien comprendre les utilisations possibles.

Quels sont vos plans pour l’avenir?

Je n’ai pas encore beaucoup utilisé le système clock-in pour mes collaborateurs, mais je vais m’y mettre prochainement. Qui travaille quand? Quelles sont les heures d’affluence? Ce sont des informations que je vais pouvoir suivre de près et qui vont me permettre d’adapter mes plannings. Le midi, environ 20 personnes travaillent en cuisine chez nous, je dois avoir une vue d’ensemble de ceci. Prochaine étape dans un futur proche: l’intégration des données des clients. Monsieur X est un habitué, nous lui réserverons un traitement de faveur. Madame A ne mange pas de champignons, la cuisine en tiendra compte. Les clients pourront également avoir une addition sur base d’un simple nom. On est vraiment prêts pour lancer ce service-là.

Avez-vous d’autres conseils pour les managers F&B?

Nous adorons aussi aller à l’hôtel, c’est une expérience magique. Le plus important pour nous n’est pas tellement le programme de l’hôtel mais bien son personnel, un service accueillant et personnalisé. Plus le personnel pourra se reposer sur la technologie, plus le service sera bon. Prenez donc ça en compte.

Lancez-vous dans l’aventure

Découvrez le plan d’attaque pour les managers F&B.

Partager: