Meet The Chef saison 2 : une mini-série consacrée à la gastronomie belge

Meet The Chef saison 2 : une mini-série consacrée à la gastronomie belge

Lightspeed est fier de présenter la deuxième saison de Meet The Chef : une mini-série de quatre épisodes qui met en avant quatre grands chefs d’exception. 

Si la première saison mettait en avant des chefs néerlandais tels que Menno Post (Restaurant Olivijn), Luc Kusters (QO), Richard van Oostenbrugge (212), Peter Gast (Graphite), Lars Scharp (Lars Amsterdam) et Thijs Meliefste (Meliefste), la deuxième saison est consacrée à la gastronomie belge et place quatre chefs de renom sous les projecteurs : Frédéric Chabbert (Dôme), Benoit Neusy (L’Impératif), Sam Van Houcke (Maste) et Marcelo Ballardin (Oak).

Du 5 novembre au 3 décembre, Lightspeed publiera chaque semaine un épisode inédit de la nouvelle saison de Meet The Chef.

 

« Superbe initiative de la part de Lightspeed ! C’est un tour de force de refléter, en quelques dizaines de secondes de magnifiques images, l’esprit d’un Chef ! 

Nous sommes très excités et fiers d’avoir pu participer à ce beau projet qui met en lumière les Chefs sous un angle différent, parfois un peu décalé. 

Une très belle rencontre aussi avec l’équipe de tournage, hyper professionnelle et en même temps extrêmement chaleureuse et à l’écoute. Quelques moments rares et précieux. »

Frédéric Chabbert (Dôme)

Une mini-série puissante

L’objectif de cette série est de raconter l’histoire unique de la gastronomie belge d’une manière visuellement puissante. Son ambition est de montrer au grand public le dévouement qui se cache derrière la volonté de perfection qui anime chaque chef — aussi bien en cuisine que dans les moindres détails qui composent le restaurant, du choix parfait des serviettes et des ingrédients à une expérience client de haut vol. Rien n’est laissé au hasard, tout est exécuté à la perfection. 

Chaque épisode met l’accent sur la personnalité, la passion et les motivations propres à chacun des chefs. Ils ont tous une vision et une approche différentes, mais une chose les rapproche : leur passion du métier et leur quête d’excellence.

Quatre grands chefs

La Belgique a beaucoup à offrir dans le domaine de la gastronomie, et les quatre épisodes donnent un aperçu exclusif de la vie de chefs qui travaillent au plus haut niveau. 

Frédéric Chabbert — L’insatiable

Déterminé, volontaire, Frédéric Chabbert sait ce qu’il veut. À l’aube de sa carrière, il est accaparé par l’idée de travailler pour Alain Ducasse : il y parvient, grimpant durant quatre années formatrices les échelons de troisième commis jusqu’à chef saucier. Ensuite, il est pris d’une dévorante envie d’ailleurs. En quête d’effervescence, Frédéric Chabbert parcourt le monde, prend ses marques aux États-Unis comme en Asie, gagne ses galons de sous-chef puis de chef. Les deux étoiles qu’il décroche dans un prestigieux hôtel hongkongais ne lui suffisent pas : il lui reste encore des défis à relever et tout un autre pan de son métier à explorer — l’entrepreneuriat, ce qu’il fera notamment avec Dôme. 

Sam Van Houcke — Le compétiteur

Sam Van Houcke ne doit pas ses compétences de chef à une expérience qu’il aurait acquise auprès de grands restaurants. Au contraire, il s’est fait un nom auprès du grand public en participant à des concours internationaux. Après une année de transition au cours de laquelle il a remporté des prix prestigieux, comme le European Global Chef Challenge, il ouvre le restaurant Maste à Gand. Dans ce restaurant, la culture Hygge — la convivialité danoise — est clairement mise à l’honneur.

Benoît Neusy — Le généreux

Benoît Neusy s’est construit au travers des relations qu’il a tissées avec ses clients : c’est grâce à leurs encouragements que sa carrière a continué de prendre de nouvelles dimensions. À 21 ans, à peine sorti de l’école hôtelière, il ouvre un magasin traiteur. Voyant que sa cuisine plaît, il décide 5 ans plus tard d’ouvrir un restaurant le weekend — les réclamations de ses clients le poussent vite à y consacrer tout son temps. C’est toujours sa clientèle qui, persuadée de son mérite, l’exhorte par la suite à décrocher sa première étoile. Il y parvient en 2013. 

Marcelo Ballardin — L’ambitieux

Lorsqu’il était plus jeune, Marcello Ballardin rêvait de devenir musicien. Après des études en ressources humaines au Brésil puis en biologie à Gand, il décide de devenir cuisinier et commence sa carrière au restaurant 3 étoiles Hertog Jan. Bien qu’il ait d’abord considéré la cuisine comme un simple « travail », il est devenu au fil des ans un chef passionné. Il est aujourd’hui propriétaire du restaurant Oak, un restaurant étoilé qu’il dirige avec son mari Dominique D’Hooge.

Lightspeed : le meilleur outil pour les restaurants gastronomiques

Lightspeed est né d’une volonté de soutenir les restaurateurs, en leur offrant les solutions technologiques leur permettant d’optimiser chaque aspect de leur gestion et d’atteindre l’excellence, à tous les niveaux.

Avec cette nouvelle campagne, Lightspeed se positionne comme l’ultime outil technologique qui contribue au succès des meilleurs chefs mondiaux et qui permet d’atteindre les exigences d’excellence incontournables pour un restaurant gastronomique.

Ces restaurants ont besoin d’une technologie à la hauteur de l’expertise de leurs chefs : c’est pourquoi plus de 1000 restaurants gastronomiques (*plus de 1000 restaurants en date du 9 octobre 2019)  utilisent Lightspeed Restaurant en Belgique. 

« Lightspeed est un outil indispensable pour notre gamme de restaurants » 

— Benoît Neusy (L’Impératif).