5 conseils pour réduire le gaspillage de bière dans votre bar

5 conseils pour réduire le gaspillage de bière dans votre bar

Saviez-vous qu’en moyenne 20 % de chaque baril de bière est gaspillé ? La plupart des gérants de bars et des restaurateurs attachent une grande importance à la réduction du gaspillage d’alcool, mais n’ont aucune idée de ce qui est réellement gaspillé. Parce que la bière est rentable, il est facile de négliger les petites pertes, mais celles-ci s’additionnent rapidement. Si vous perdez 20 % de votre bière à chaque fois, vous le remarquerez dans votre chiffre d’affaires à long terme. Cela est souvent dû à de mauvaises habitudes derrière le bar, mais en faisant de petits changements, cela se résout rapidement et facilement. Les 5 conseils suivants devraient être un bon début :

Conseil 1 – Commencez avec la base : le verre

Avant de vous intéresser à la technologie du fût et à l’efficacité, vous devez commencer par les bases. Comment lavez-vous vos verre ? Les détergents sont habituellement à base de pétrole, laissant une couche sur les verres qui ruinent la mousse et le goût de la bière. Par conséquent, utilisez un détergent spécial pour verre pour éviter de devoir servir plusieurs bières parce que le goût n’est pas bon.

Une autre étape essentielle est de préparer les verres en les rinçant brièvement avec de l’eau avant de les remplir. Cela réduit le frottement, ce qui rend la bière plus homogène et plus facile à verser dans le verre. Ce qu’il faut éviter absolument c’est de stocker les verres dans le congélateur, ce qui peut causer trop de mousse et masquer le goût de la bière.

Conseil 2 – Ne sous-estimez pas la mousse

Saviez-vous que la mousse de bière est une bière pure à 25 % ? Avec la bonne technique, vous pouvez contrôler la quantité parfaite de mousse et vous pouvez déjà éviter de gaspiller beaucoup de bière. Cela nécessite d’abord un peu de pratique. Tous ceux qui ont déjà goûté à la bière savent qu’il faut commencer par tenir le verre à un angle de 45 degrés et le tenir graduellement à la verticale lorsque le verre est plein ⅔ Cela empêche la formation de trop (et trop peu) de mousse.

Deux autres facteurs importants du moussage sont la température et la pression. C’est un véritable exercice d’équilibrage, alors laissez une personne expérimentée régler la pression et la température du CO2 lors du raccordement d’un nouveau fût. Avec trop de pression de CO2, il se forme trop de mousse et avec trop peu de pression, il y a peu ou pas de mousse. Plus la température est basse, plus la pression nécessaire sur la cuve est faible.

Avant de raccorder un nouveau fût, il est également conseillé de laisser le baril “se reposer” pendant 24 à 36 heures. Pensez à l’effet d’une canette de bière qui a été secouée d’avant en arrière, c’est la même chose avec un baril de bière. Donnez-lui le temps de s’installer.

Conseil 3 – Évitez les erreurs de commande et les bières gratuites

Les clients ne diront jamais non à une bière gratuite, même si elle n’est pas intentionnelle. Mais si vos employés offrent souvent un verre à leurs amis ou à leurs clients réguliers, cela peut s’accumuler à long terme. Même chose pour les erreurs de commande. Par conséquent, assurez-vous d’abord que vous disposez d’un système de caisse enregistreuse qui fonctionne bien pour suivre les commandes. Les iPads portables permettent aux serveurs d’envoyer des commandes directement au bar, évitant ainsi les erreurs. Optez donc pour un système de caisse sur le cloud et sur iPad, tel que Lightspeed Restaurant.

Conseil 4 – Gérez votre stock efficacement

La gestion des stocks est un autre facteur important pour éviter de gaspiller de la bière. Tout d’abord, il est important d’avoir une bonne vue d’ensemble des anciens et des nouveaux stocks. Marquer clairement les fûts neufs et toujours utiliser le fût le plus ancien lors de la connexion d’un fût neuf. La bière a également une durée de conservation limitée, vous voulez éviter que vos fûts ne deviennent inutilisables.

Autres facteurs à considérer lors du stockage de barils de bière :

  • Hygiène : assurez-vous que votre lieu de stockage est propre en tout temps, car cela empêchera les champignons et la vermine. Utilisez des produits de nettoyage neutres, car le goût de la bière peut être influencé par des détergents fortement parfumés.
  • Ventilation : Permettez à votre entrepôt d’être aéré tous les jours afin d’éviter que l’air moisi ne trouble votre bière.
  • Température : La température idéale pour votre entrepôt devrait se situer entre 11 et 13 degrés Celsius. Si la température est trop élevée, la bière peut mousser et le goût se détériorer. Si la température est trop basse, la bière devient trouble et mousse trop.

Conseil 5 – Utilisez un système de contrôle d’alcool

Vous pouvez mieux contrôler vos flux de boissons en utilisant un système de contrôle d’alcool. Cette technologie permet également de voir en un coup d’œil quelles sont les bières qui fonctionnent le mieux, vous pouvez éviter d’acheter des fûts qui restent en stock trop longtemps. En obtenant un meilleur aperçu des tendances de consommation, vous pouvez mieux prédire le stock dont vous avez besoin. Sachez quand votre baril est vide. Vous pouvez également voir exactement combien de quantité de bière il reste dans le fût. Ainsi, vous pouvez vendre jusqu’à la dernière goutte et moins gaspiller.

À lire également3 bonnes raisons d’utiliser un système de caisse mobile dans votre bar

 

Les Héros de l’Horeca : Zoom sur Takumi

Les Héros de l’Horeca : Zoom sur Takumi