Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019

Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019

Alors qu’en cette période de l’année, toute sorte de prix sont décernés un peu partout (Gault & Millau, Michelin, Leadersclub, Venuez, etc.), il est triste de constater qu’en 2018, les femmes restent encore et toujours minoritaires dans le monde de la gastronomie. Dans le monde, les femmes représentaient en 2017 moins de 5 % des étoilés (sur quelque 2 800 restaurants) et ne sont que deux dans le classement des World’s Fifty Best Restaurants. En France, pays ultime de la gastronomie, seuls 17 des 621 restaurants étoilés (soit 2,7 %) ont une cheffe à leur tête.

Heureusement, il y a tout de même quelques femmes qui révolutionnent le monde culinaire et qui se battent pour plus d’égalité en cuisine. Dans cet article, nous mettons six femmes cheffes à l’honneur.

À lire également : Pourquoi les restaurants gastronomiques choisissent-ils Lightspeed ?

1. Arabelle Meirlaen (Belgique)

Arabelle Meirlaen fait partie des Maîtres Cuisiniers de Belgique et a remporté plusieurs titres comme la Lady Chef 2008, une étoile Michelin et la Chef de l’Année 2014 au Gault & Millau.

Sa cuisine est intuitive : « Une cuisine comme la vie, belle, goûteuse, croustillante, pleine d’amour et d’émotions ». S’intéressant à l’impact que l’alimentation a sur la santé, Arabelle Meirlan porte une attention particulière aux vertus des plantes, des produits biologiques qu’elle cultive dans un potager.

Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019

2. Anne-Sophie Pic (France)

Anne-Sophie Pic est la seule femme à la tête d’un restaurant 3 étoiles en France. Elle comptabilise 7 étoiles Michelin pour ses restaurants, ce qui fait d’elle l’une des cheffes les plus étoilées au monde. Elle a reçu de nombreux prix et était la marraine du guide Michelin 2018.

La cuisine coule dans ses veines : son grand-père et son père ont tous deux 3 étoiles au palmarès. On peut retrouver les restaurants Anne-Sophie Pic à Valence, Paris, Lausanne et à Londres. Elle est également l’auteure de nombreux ouvrages de cuisine.

Après le documentaire À la recherche des femmes chefs de Vérane Frédiani, le déclic se fait et Anne-Sophie Pic décide d’employer plus de femmes dans ses établissements. En 2018, ses restaurants emploient 80 % de femmes.

Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019

3. Isabelle Arpin (Belgique – France)

On la surnomme l’enfant terrible et rock n’ roll de la cuisine étoilée. Isabelle Arpin, Belge d’adoption, relève avec brio le grand défi de récupérer l’étoile perdue du restaurant Alexandre lorsqu’elle débute sa carrière en Belgique.

Aujourd’hui, elle a repris les rênes du restaurant hôtelier 345 Louise. En plus d’être une cheffe de renommée, Isabelle Arpin est également une entrepreneuse affirmée. En 2019, elle ouvrira son hôtel-restaurant « Par-Delà » à Dinant.

Sa cuisine est inventive et explosive, un régal pour le palais, mais aussi pour les yeux, car ses assiettes sont très esthétiques. Ce qui définit sa cuisine ? L’assemblage des goûts et des épices, tous les aliments sont complémentaires. On reconnait toujours une assiette signée Isabelle Arpin.

Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019

4. Stéphanie Thunus (Belgique)

Un an à peine après l’ouverture de son restaurant Gré du vent, Stéphanie Thunus reçoit sa première étoile Michelin et est élue Lady Chef of the Year en 2014. Elle se forme auprès de belles enseignes telles que la Maison du Cygne et le Gril aux Herbes grâce auxquelles elle acquiert un bagage gastronomique solide.

Sa cuisine du terroir privilégie le goût authentique. L’avantage quand on est fille d’agriculteurs, c’est qu’on a le flair pour dénicher les meilleurs produits. Et en plus quand le restaurant est situé juste en face de la ferme des parents, ça permet un circuit extrêmement court pour le fromage et le beurre.

Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019

5. Léa Linster (Luxembourg)

Léa Linster est la première femme à avoir remporté le Bocuse d’Or en 1989. Aujourd’hui, elle reste la seule et unique femme à avoir remporté ce concours mondial gastronomique.

Le restaurant étoilé Léa Linster voit le jour lorsque la brillante cheffe reprend la station essence de son père en 1982 pour la transformer en un lieu gastronomique pour lequel elle obtient sa première étoile en 1987. C’est une femme d’affaires incontestable. Aujourd’hui, elle possède trois restaurants, un vignoble et une boutique gourmande Delicatessen. Elle est également connue internationalement pour ses livres de recettes et ses émissions de cuisine.

Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019

6. Margo Reuten (Pays-Bas)

La quête sans relâche de l’excellence a mené Margo Reuten à être la seule cheffe néerlandaise à détenir deux étoiles aujourd’hui. Depuis 1984, cette cheffe ambitieuse s’est dévouée à la cuisine et s’est formée auprès de grandes tables des Pays-Bas. Elle a fait de nombreux sacrifices : anniversaires, mariages et celui de fonder une famille.

À 24 ans, elle fut la première femme à gagner le prix de Maître Cuisinier aux Pays-Bas et deux ans plus tard, elle ouvre avec son mari le restaurant Da Vinc à Maasbracht, aux Pays-Bas.

À l’époque, j’ai entendu parler du titre de Maître Cuisinier et j’ai compris qu’il n’y avait pas encore de femme parmi eux. Ça m’a paru puissant. J’ai donc fait ce qu’il fallait. Et c’était beaucoup. Mais j’ai réussi et quand j’ai eu 24 ans, j’ai été la première Maître Cuisinière des Pays-Bas.

Gastronomie : 6 femmes cheffes à suivre en 2019