Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Commerce de détail

3 étapes pour ouvrir votre bijouterie dans les règles de l’art

3 étapes pour ouvrir votre bijouterie dans les règles de l’art

Vous avez décidé d’ouvrir votre bijouterie ? 

Comme pour tout lancement d’entreprises, ouvrir sa bijouterie peut représenter un véritable défi. Pour éviter que vous ne perdiez de vue l’essentiel, nous vous proposons trois étapes importantes mais cruciales pour vous aider à démarrer sur de bons rails.

Comment tirer le maximum de sa bijouterie avec Lightspeed Retail

Des réparations aux gravures en passant par des commandes spéciales et aux mises de côté, découvrez comment Lightspeed peut faire passer votre bijouterie au niveau supérieur.

Comment tirer le maximum de sa bijouterie avec Lightspeed Retail

Ouvrir sa bijouterie : les 3 étapes clés à respecter pour mettre toutes les chances de son côté 

Étape 1 – Définissez votre clientèle cible et votre offre

Identifier son groupe ou marché cible est primordial avant de vous lancer car ce choix déterminera le type de clientèle que vous développerez sur le long terme.

L’un des premiers critères de segmentation de votre marché cible ? 

La catégorie de bijoux que vous comptez commercialiser dans votre boutique.

On peut distinguer deux segments principaux sur le marché de la bijouterie

  • La fabrication et la vente de bijoux artisanaux : bien souvent, les bijoutiers se situant dans cette catégorie vendent des bijoux de qualité supérieure en plus petite quantité mais de meilleure qualité ;
  •  La distribution de bijoux plus conventionnels et “tendance” vendus en plus grande quantité à des prix plus abordables.

Penchez-vous sur cette distinction pour identifier le type de clientèle que vous souhaitez cibler : dans le premier cas, des clients qui disposent de revenus plus élevés ou dans le second cas, des clients avec un pouvoir d’achat plus restreint.

Une fois que vous avez fait un choix entre les deux options ci-dessus, vous pouvez également adapter votre boutique – physique et en ligne – plus facilement au public cible qui s’identifie à votre offre. Cette identification visuelle est importante pour éviter de dérouter les consommateurs. Par conséquent, posez-vous les questions suivantes : 

  • Fabriquez-vous principalement des bijoux vous-même, disposez-vous de votre propre ligne de bijoux ou êtes-vous un importateur / revendeur ?
  • Vous concentrez-vous sur les bijoux pour femmes et/ou hommes, les montres, les bijoux ou un mélange des deux ?
  • Quelle est la gamme de prix moyenne de vos bijoux ?
  • Vendez-vous à une clientèle moyenne ou à une clientèle exclusive ? 

Adaptez-vous aux attentes de votre clientèle cible : par exemple, une clientèle plus jeune se tournera davantage vers des bijoux bon marché alors qu’une clientèle plus âgée, disposant d’un pouvoir d’achat plus élevé, aura tendance à se tourner vers des produits bijoutiers à plus forte valeur financière. Si votre clientèle cible est des jeunes qui viennent de débuter dans la vie active, évitez de vendre des bijoux exclusifs à prix élevé.

Par conséquent, assurez-vous que votre offre et votre clientèle cible soient conciliables afin de ne pas décevoir les attentes de vos clients lorsqu’ils franchissent les portes de votre magasin ou arrivent sur votre boutique en ligne. 

Étape 2 – Assurez-vous d’être en conformité avec la réglementation locale

Si d’autres étapes importantes sont à prendre en compte (comme le processus de fabrication des bijoux, votre chaîne d’approvisionnement ou le choix des fournisseurs), une autre étape indispensable parfois sous-estimée par les commerçants en Belgique concerne la conformité de votre bijouterie avec les lois et réglementations locales

Tout comme le lancement d’une entreprise traditionnelle, l’ouverture d’une bijouterie doit se faire conformément au droit belge des sociétés et satisfaire à certaines obligations légales. Ces obligations dépendent en partie du statut de vos activités.

Enregistrement auprès de la Monnaie royale de Belgique

Tous les entrepreneurs qui souhaitent fabriquer eux-mêmes des bijoux, les inspecteurs du commerce et les acheteurs de métaux précieux doivent obligatoirement s’inscrire au bureau de garantie de la Monnaie royale de Belgique. Si vous souhaitez uniquement négocier et réparer des bijoux, l’inscription n’est pas nécessaire. 

En fonction de la profession que vous devez enregistrer parmi les trois ci-dessus, vous devrez également fournir un certain nombre de documents. Les inspecteurs du commerce débutants, par exemple, doivent également fournir un extrait du casier judiciaire avec leur inscription. Il en va de même pour les acheteurs, qui doivent également présenter une déclaration de conformité de la balance. Ainsi, lorsque vous achetez une balance, assurez-vous que le fabricant est certifié et qu’il fournit une déclaration de conformité en standard – y compris le marquage “Conformité européenne” ou CE et les marquages métriques supplémentaires sur la balance elle-même.

Jusqu’à récemment, cette inscription se faisait par courrier et devait être renouvelée chaque année, mais depuis 2021, le Service public fédéral (SPF) Finances permet aux bijoutiers débutants de s’inscrire en ligne une seule fois. L’enregistrement est gratuit et tous les documents nécessaires par profession sont également indiqués sur le site du SPF. 

Le poinçon

En Belgique, tout fabricant ou importateur de bijoux en or, argent et platine doit procéder à un  poinçonnage, une empreinte qui indique quel métal précieux est contenu dans un bijou et en quelle quantité.

Ainsi, les articles en or contenant plus d’un gramme d’or, les articles en argent contenant plus de 8 grammes d’argent et les articles en platine contenant plus de 0,5 gramme de platine doivent être marqués d’un poinçon ou d’un timbre de qualité – qu’il soit frappé ou gravé au laser. Tous les articles en métal précieux inférieurs à ces limites sont exemptés d’inspection.  

Le poinçon diffère également en fonction du type de métal précieux. Ainsi, l’or se voit attribuer un symbole en forme de losange avec le mot “au” à l’intérieur ou à l’extérieur, l’argent un symbole ovale avec le mot “AG” et le platine un symbole hexagonal avec le mot “PT” ou “Pt”. En outre, en toute logique, la teneur ou la quantité de métal précieux présente est également indiquée en millièmes de chiffre. Cela signifie que si un bijou est composé de plusieurs métaux précieux, chaque type et quantité doit être indiqué. 

La demande ou la réalisation du poinçonnage est proposée comme un service par plusieurs entreprises. Assurez-vous que le prestataire en question est reconnu par la Monnaie royale de Belgique.

Le cachet ou tampon

Chaque objet en métal précieux qui est importé ou vendu en Belgique doit également être accompagné d’un cachet personnel et unique. Cela permet de remonter jusqu’au fabricant ou à l’importateur d’origine d’un bijou. Le cachet est un symbole unique en forme de tonneau auquel peuvent être ajoutés des initiales ou des chiffres personnels (qui doivent être plus petits que le symbole lui-même). 

L’élaboration d’un cachet se fait en quatre étapes : 

  1. Vous devez d’abord soumettre le dessin de votre cachet de timbre au bureau de garantie susmentionné ;
  2. Ensuite, le design sera présenté par le bureau de garantie au maître de la monnaie belge pour approbation ;
  3. Une fois approuvé, vous devez enregistrer votre signature de timbre ou cachet auprès du département de la propriété industrielle (DIE) afin que votre marque puisse être enregistrée. Pour ce faire, vous pouvez utiliser le formulaire Benelux pour la classe 14 ; 
  4. Après approbation de votre dossier, le DIE vous enverra un certificat d’enregistrement et vous pourrez faire graver votre cachet. Veuillez noter qu’avant de fabriquer votre cachet, vous devez d’abord réaliser un moule ou un moulage afin de pouvoir remplacer les cachets usés ou cassés. La législation prévoit également que si le moule est perdu ou endommagé, toute la procédure ci-dessus doit être répétée. 

Vous trouverez plus d’informations sur les règles de la législation belge en matière de poinçonnage dans ce guide FAQ du SPF. 

L’affichage des prix

Que ce soit dans votre boutique, dans votre vitrine et votre présentoir, ou même en ligne, tous les bijoux que vous proposez à la vente doivent être assortis d’un prix écrit, lisible et sans ambiguïté, à l’exception des articles dont le coût est supérieur à 870 euros.

Les bijoux les plus raffinés peuvent faire l’objet d’une certaine confidentialité afin d’éveiller la curiosité des clients, mais l’essentiel de l’offre doit d’emblée comporter un prix. 

Étape 3 – Vendez vos bijoux en ligne

La réussite d’une bijouterie passe avant tout par la personnalisation des conseils clients et les recommandations expertes du gérant ou des vendeurs. Après tout, les clients n’achètent pas un bijou tous les jours. Dans le cas d’un bijoutier qui a forgé et propose à la vente sa propre collection de bijoux, le caractère personnel du créateur et l’histoire derrière chaque article, ainsi que les échanges personnels sont souvent ce qui attirent les clients dans le magasin. 

L’importance d’une stratégie de e-commerce

Il n’est donc pas totalement incompréhensible que de nombreux bijoutiers soient quelque peu dubitatifs face au e-commerce et à la vente au détail omnicanale.

Pourtant, aujourd’hui, disposer d’un site e-commerce est devenu quasi une nécessité absolue pour élargir sa clientèle.

La jeune génération (les Millennials et la génération Z) vivent virtuellement en ligne et se rendent dans un magasin pour faire des recherches en ligne. Les bijoutiers qui ne sont pas présents en ligne courent malheureusement le risque – presque littéralement – d’être ignorés. 

Entrez dans la nouvelle ère du commerce de détail

Découvrez dans ce guide gratuit quels sont les bénéfices à vous lancer dans une stratégie de vente omnicanale.

Les avantages d’une boutique en ligne pour votre bijouterie

Avoir une boutique en ligne offre de nombreux avantages.

Elle élimine la crainte d’entrer dans un endroit inconnu que de nombreux consommateurs potentiels éprouvent lorsqu’ils aperçoivent une bijouterie. En ligne, ce problème n’existe pas et les clients peuvent parcourir votre offre à leur rythme et à leur convenance. En outre,  la transparence de l’offre et des prix est totale (aucune possibilité de prix cachés).

Avec un site web ou une boutique en ligne, les clients peuvent connaître à l’avance le prix de revient du bijou qu’ils recherchent. 

Avec un système de vente au détail omnicanal de Lightspeed, vous combinez la puissance des ventes dans votre magasin et le potentiel de votre boutique en ligne dans un seul système. Vous pouvez ainsi gérer vos ventes, les réparations, la personnalisation, votre stock, les commandes et les livraisons à partir d’une plateforme centrale, où et quand vous le souhaitez. 

Plus d’options pour l’interaction et la disponibilité

Les bijoutiers traditionnels diront que le fait de disposer d’une boutique en ligne limite le service à la clientèle : au contraire, une boutique en ligne permet à vos clients de s’informer avant de franchir les portes de votre bijouterie. Elle permet également à votre boutique d’être disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, au lieu d’être tributaire des horaires traditionnels de la boutique.

En outre, les interactions personnelles ne disparaissent pas nécessairement lorsque vous disposez d’une boutique en ligne. Pensez aux options de chat interactif, aux visites en réalité virtuelle ou aux appels vidéo personnalisés. 

Lightspeed eCommerce comporte une fonctionnalité « Planifier une visite » qui permet aux commerçants de commencer à prendre des rendez-vous depuis leur boutique en ligne et de les gérer dans le back-office.

« Planifier une visite » offre aux propriétaires de magasins la possibilité de communiquer facilement avec les clients grâce à sa fonctionnalité de messagerie, ses confirmations et emails de rappel automatisés, ainsi que de se connecter avec eux en examinant l’historique des commandes et les listes de souhaits avant le rendez-vous.

Cela vous permet de maintenir un niveau de personnalisation avancé tout en répondant aux attentes sanitaires des clients !

Pour en savoir plus sur cette fonctionnalité et découvrir son fonctionnement, consultez le blog “Achats sur rendez-vous : L’approche de la vente au détail avec service personnalisé gagne en popularité.”

L’impact d’une présence en ligne et d’une stratégie e-commerce dépend principalement de la manière dont vous vous positionnez en ligne en tant que bijoutier. Un portfolio intéressant, riche en histoires et en photos, avec des galeries créatives, des options interactives, des modèles 3D et des explications en voix off, vous permettra sans aucun doute de vous démarquer des autres bijoutiers.

Intrigué ? Découvrez nos thèmes spécifiques pour les boutiques en ligne de bijoux et laissez un monde de possibilités s’ouvrir à vous.

Hâte d’ouvrir votre bijouterie ?

Les bijoutiers, comme tous les autres commerces de détail, ont dû fermer leurs portes pendant les confinements successifs en Belgique et subir de plein fouet l’impact sur leur chiffre d’affaires. 

Une approche omnicanale présente le double avantage de vous prémunir contre ce risque en permettant de continuer à faire tourner votre boutique (en ligne) tout en permettant à une nouvelle clientèle de vous découvrir.

Les étapes et les conseils ci-dessus vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté lorsque vous décidez d’ouvrir votre bijouterie.

Si vous souhaitez savoir comment une solution comme Lightspeed peut vous aider à élargir votre clientèle et développer votre chiffre d’affaires, contactez nos experts pour en savoir plus.

Comment choisir le bon système de caisse pour son commerce ?

Découvrez les 10 secrets pour trouver un logiciel de caisse fiable et vous éviter les erreurs coûteuses que la plupart des détaillants commettent lorsqu'ils choisissent un logiciel de caisse

Comment choisir le bon système de caisse pour son commerce ?

 

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet :
Lancement d'une entreprise

Parcourir plus de sujets